SHARE

La grande salle de conférence de la Cour constitutionnelle sise dans la commune de Kaloum, a servi de cadre ce lundi, 08 octobre 2018, à la cérémonie de passation de service entre le président sortant, Kélèfa Sall qui d’ailleurs était absent,  et le nouvel entrant, Mohamed Lamine Bangoura  qui désormais, présidera aux destinées de la plus haute cour de justice du pays.

Cette cérémonie de passation de service a connu la présence du conseiller du Chef de l’Etat chargé des relations avec les institutions, Mohamed Lamine Fofana, Mohamed Saïd Fofana, Médiateur  de la République, Alya Diaby, président de l’INIDH, les conseillers de ladite cour et d’autres hauts cadres  du ministère de la justice.

«Introduisant mes propos, je voudrais vous souhaiter la cordiale bienvenue à la Cour Constitutionnelle et vous remercier pour la promptitude de votre réaction à prendre part à cette cérémonie de passation de service. Mesdames et Messieurs », a déclaré dans son discours le nouveau président de la Cour Constitutionnelle.

Mohamed Lamine Bangoura a également dit qu’en acceptant, la haute fonction de Président de la Cour constitutionnelle, il tient d’abord à rendre grâce au Tout Puissant ALLAH pour l’avoir gratifié en inspirant le choix de sa modeste personne à mes collègues pour servir mon pays à la tête de cette prestigieuse institution. 

«Je l’implore de raffermir mes pas et ceux de tous ceux qui participent à la noble et exaltante tâche visant à conduire les destinées de la Cour constitutionnelle vers des lendemains toujours meilleurs », a-t-il noté.

« Chers collègues, de quelle formule dois-je user pour vous exprimer ma gratitude ? Je vous dirai, cependant que connaissant le poids de la charge que vous m’avez confiée, je n’ai aucunement la prétention de l’assumer tout seul. D’ailleurs, si je l’ai acceptée, c’est parce que je suis convaincu qu’il ne reposera pas exclusivement sur mes épaules. Au-delà des mots, la seule attitude qui sied, me semble-t-il, pour répondre à vos attentes, sera de me comporter en digne et loyal serviteur de la Cour constitutionnelle conformément aux Lois et règlements de la République », a affirmé le successeur de Kélèfa Sall.

Selon lui , il sera constamment à leur  écoute, « Je serai le fidèle interprète de nos décisions communes et le simple exécutant des tâches que nous aurons à définir ensemble », a-t-il précisé.

« Nous allons amorcer une nouvelle ère dont les gros piliers sont : le respect de la Loi, l’esprit de collégialité, le respect mutuel, la solidarité, la fraternité, la transparence et l’humilité. Nous allons par ailleurs consolider les bases de notre indépendance en veillant au respect de la Constitution dont notre juridiction en est la gardienne », a lancé Mohamed Lamine Bangoura.

Il a ensuite souligné que cette indépendance sera affirmée et défendue jalousement afin que la Cour puisse disposer de l’autorité nécessaire dans l’exercice de sa mission.

«Je donne l’assurance que la Cour constitutionnelle ne dérogera pas à sa mission fondamentale, celle de contribuer au renforcement des valeurs démocratiques dans notre pays », a-t-il conclu.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info   

Comments

comments

SHARE