SHARE

Cette information devrait être un ouf de soulagement pour des centaines de familles de Kaporo rails dans la zone de Ratoma qui, depuis quelques semaines vivent sous la menace d’une expulsion de leurs maisons construites sur la zone réservée de l’État.

Selon l’ordonnance no 753/CAB/TPI /CKRY/2018 prise le 26 septembre 2018, par la présidente du tribunal de première instance de Dixinn, MBallou Keïta ordonne l’arrêt immédiat des travaux de démolition sur ladite zone qui avaient déjà commencé.

Cette zone réservée de l’État abandonnée à elle-même depuis des décennies a été occupée par des citoyens au fil des années en complicité avec des cadres véreux de l’administration du territoire qui leur ont délivré des titres fonciers après achat des parcelles reconnues comme appartenant à l’État.

Reste désormais à savoir si cet arrêt de justice sera suivi à la lettre par l’administration du territoire en attendant de trouver une issue durable (le recasement) à cet épineux problème qui dure maintenant depuis des décennies.

JMI Copyright © JustinMorel.Info

 

Comments

comments

SHARE