SHARE

Quelques heures après la diffusion sur les ondes des médias d’Etat, du décret confirmant Mohamed Lamine Bangoura, à la tête de la Cour Constitutionnelle, Dr Dansa Kourouma, joint ce mercredi soir par justinmorel.info, a déclaré qu’il est entièrement déçu de cet acte présidentiel qui selon lui, cela va encore empiré la crise dans le pays .

Poursuivant, le leader du Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée, (CNOSC), Dr Dansa Kourouma a également indiqué que c‘est avec beaucoup de déception qu’il a appris l’organisation d’une élection entre les membres de la cour constitutionnelle sans Kéléfa Sall.

«Malgré la promesse qui m’a été faite lors de ma médiation, de reporter ou de surseoir à toute idée d’élection, en attendant que la médiation ne puisse prendre fin, j‘ai remarqué que dès le lendemain de cette décision, une élection a été organisée, ce fut ma première déception », relève Dr Dansa Kourouma.

Pour lui, le décret du président de la République vient de confirmer une illégalité qui a été quand-même prouvée par la plupart des juristes.« Alors c’est un cas de jurisprudence que je n’ai pas voulu qu’on applique en Guinée », a ajouté le président du CNOSCG.

« La question est de savoir aujourd’hui est-ce que cette Cour Constitutionnelle va avoir de la crédibilité, au regard des Guinéens, quand on sait que la démarche qui a été envisagée était tellement vicieuse, comme si du blanc cousu sur du noir », conclut le président du CNOSCG.

 

JMI Copyright © JustinMorel.Info    

Comments

comments

SHARE