SHARE

Chose promise, chose due, les leaders des partis politiques et de la société civile ont été ce jeudi, 27 septembres 2018, dispersés sans ménagement par les forces de l’ordre, alors qui’ils entendaient organiser un  sit-in de protestation devant la Cour constitutionnelle. Avec pour objectif de déjouer la plénière élective des huit conseillers pour achever leur volonté de destitution de Kélèfa Sall.

Dr Faya Milimono, sérieusement gazé par les forces de sécurité, le leader du Bloc Liberal ,  a jugé devant la presse qu’il s’agit là d’un acte de « sauvagerie de la part des forces de l’ordre ».

«Ils ont jeté les gaz lacrymogènes, on n’a pas quitté. Ils sont venus après avec des gourdins et leurs armes pour nous taper dessus. Il y avait plein de fumée, donc nous étions obligés de nous retirer. En fait, c’est des sauvages qu’ils ont amenés devant la Cour Constitutionnelle! », a-t-il regretté.

L’opposant a promis que cette façon d’agir ne les fera point reculer. «Et si les gens pensent qu’en procédant ainsi nous allons reculer, nous ne reculerons pas! Le lundi, nous rendrons Conakry ingouvernable », promet d’un ton ferme, le leader du BL.

 

Momo SOUMHA pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info    

Comments

comments

SHARE