SHARE

L’annonce hier mardi au siège de leur structure à Donka,  des membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), par la voix de leur secrétaire général Aboubacar Soumah, de déclencher le 3 octobre prochain, une grève  générale illimitée sur toute l’étendue du territoire national, n’a point laissé les autorités indifférentes.

Cette volonté de bouleverser la rentrée scolaire session 2018-2019 a été comme une douche froide.  C’est donc dans cette inquiétude nationale que l’inspecteur général du travail, Alya Camara, a dans un communiqué publié ce mercredi, 26 septembre 2018, invité au nom du gouvernement,  Aboubacar Soumah et  ses compagnons de lutte, à reprendre les négociations ce jeudi, 27 septembre prochain à partir de dix heures au ministère de la Fonction publique.

«Suite à nos conversations téléphoniques tenues le lundi dernier et de ce mardi, 25 septembre 2018,  je vous ai convié à la reprise des négociations le jeudi, 27 septembre 2018 à 10 heures dans la salle de réunion du CPA de la Fonction publique », a déclaré l’inspecteur général du travail, Alya Camara.

Rappelons que le motif de ce bras de fer entre le SLECG et le gouvernement  tourne des huit millions de salaire de base exigés par le syndicat des enseignants.

 

Léon KOLIE pour JMI       

JMI Copyright © JustinMorel.Info    

Comments

comments

SHARE