SHARE

A la surprise générale, le chroniqueur a abandonné le chef de l’opposition du Mali. Une déclaration a été mise à disposition de la presse à cet effet.

Au milieu de la semaine denière, la nouvelle est tombée depuis la maison de la presse de Bamako : Soumy ne sera plus avec RASTA. C’est ce qui ressort de la célébration que ce dernier a eu à faire.

Dans ce qu’on peut qualifier de bilan du processus électoral malien, le patron du CDR affirme son appartenance à l’opposition. Par contre, Ras Bath a indiqué mettre fin à son accord avec l’URD, signé à la veille de la présidentielle du 29 juillet.

Gros coup de poignard à Soumaila Cissé qui se retrouve désormais à la croisée des chemins. Son allié devait mobiliser les jeunes et le conduire à la victoire finale au palais de Koulouba. Au finish, il a été des plus encombrants avec des sorties sur les radios  qui ont conduit à la censure d’une part et au désaveu de la team «  Ensemble restaurons l’espoir ».

Alors que le député de Niafounké joue sa carrière dans le bras de fer qu’il a entamé, en contestant les résultats, le rasta qui aura engrangé la centaine de millions dans la foulée l’abandonne. Pourtant, les législatives de fin d’année étaient bien dans le deal puisqu’il était question d’avoir un minimum de 15 députés. S’il était un partenaire fidèle, il serait allé jusqu’au bout.

Triste fin pour Soumy, qui voit un soi-disant allié quitter le navire alors que la cartographie politique a changé, et que la donne sera toute autre au sein de l’opposition malienne.

Rasbath sort gagnant dans l’affaire, avec un gros pactole de plus de 100 millions CFA.

 

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE