SHARE

Après la motion de défiance introduite la veille auprès de l’Assemblée nationale, huit des neuf conseillers de l’institution ont, à travers une déclaration commune, à  laquelle ils ont apposé leurs signatures, ordonné ce mercredi 12 septembre 2018, la destitution de Kèlèfa Sall.

S’appuyant sur des dispositions législatives de la cour constitutionnelle balisant le fonctionnement de la cour constitutionnelle,  les 8 conseillers ont dans leur déclaration commune constaté et déclaré, selon eux, l’état d’empêchement du président de la cour constitutionnelle.

Cependant, plusieurs observateurs s’accordent à dire que Kéléfa Sall est victime de son opiniâtreté à défendre la constitution, et à combattre les sirènes révisionnistes.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE