SHARE

Mabéty Soumah vient de publier un livre que je me suis dépêché de dévorer. « En attendant la lune… » m’a ébloui.

Ce joli petit roman écrit à la manière des contes de nos grands-mères mérite largement le détour. La langue est là, exacte et belle : une syntaxe irréprochable, une narration qui coule de source, le tout dans une jolie petite musique qui nous enchante et éveille en nous les riches émotions de notre enfance perdue. Mais Mabéty Soumah ne nous séduit pas seulement par son style, elle nous séduit aussi par l’originalité du sujet qu’elle traite.

De quoi s’agit-il ? De la lune, justement ! Vous savez tous que ce doux astre désigne aussi par le jeu de la métaphore la période pendant laquelle nos compagnes et nos filles sont indisposées. Un sujet hautement délicat dans une société aussi conservatrice que la société guinéenne où tout ce qui touche au sexe relève du blasphème.

Résultat de recherche d'images pour "Mabety Soumah"Marianne est une adolescente tourmentée « qui tourne dans ses pensées ». A 15 ans, elle n’a toujours pas vu ses règles et ses seins ne poussent même pas. Est-elle malade ? Est-elle née anormale ? Elle ne le sait pas et elle n’ose le demander ni à se copines ni à sa grand-mère pourtant ouverte d’esprit et fort bien disposée e à son endroit. Elle sait la pauvre, qu’à son âge, elle doit s’attendre à beaucoup de choses nouvelles mais lesquelles ? Elle a entendu parler de lune mais personne ni à l’école ni à la maison n’a eu la bonne idée de l’éclairer à ce sujet. Qu’est-ce que cela peut bien être, cette fameuse lune que tout le monde a vu sauf elle ? Déçue par son entourage, accablée d’angoisse, la petite Marianne se détourne des jeux de la récré et de la vie familiale, en pensant à Moustapha dont elle est secrètement amoureuse. Elle se replie sur elle-même. Heureusement que sa vieille grand-mère fait souvent irruption dans sa chambre pour la gaver de contes. Des contes où il est souvent question d’une jeune fille de son âge. C’est seulement après avoir elle aussi découvert la lune qu’elle finira par comprendre que Mammy ne cherchait pas simplement à la divertir. C’était sa manière à elle de l’éduquer, de lui faire apprendre la patience, de lui faire comprendre qu’elle n’avait rien d’anormal ; qu’elle était juste en train de traverser le terrible pont qui sépare l’âge de la fillette de celui de la femme accomplie, prête à recevoir l’amour et à donner la vie. Et que ce pont, toutes les jeunes filles ne le traversent pas à la même allure, leurs chaussures n’étant pas de la même pointure.

Et c’est là tout le tour de main de ce roman ! Construit avec les matériaux classiques du conte, il s’appuie sur les vertus pédagogiques du conte pour trouver une issue heureuse à son personnage sans tomber dans les travers qui surgissent dès que l’on parle de sexe : la grossièreté, la vulgarité, la provocation.

C’est après avoir lu Mabéty Soumah que je me rendu compte que le roman africain n’avait que rarement abordé les problèmes liés à la puberté. Période charnière pourtant surtout pour les jeunes filles ! Brutalement, l’enfant subit un bombardement hormonal qui transforme de fond en comble aussi bien son physique, que son mental, cela pouvant aller parfois jusqu’au déséquilibre psychique. C’est une période très difficile où l’on a besoin d’être entouré, compris et orienté. Nos ancêtres par le biais de l’initiation savaient très bien entourer un enfant, le comprendre et l’orienter. Mais nos sociétés d’aujourd’hui déglinguées de la base au sommet, sont impuissantes devant cette situation-là aussi comme elles le sont devant toutes les autres.

Me vient à l’esprit cette terrible anecdote que m’a racontée un ami médecin. Un jour, une jeune fille qui venait pour la première fois de voir ses règles, fit irruption dans son cabinet, pleurant à chaudes larmes. Elle croyait, la pauvre, avoir attrapé le cancer ! Et le savez-vous, nombre de nos jeunes filles ont peur de tomber enceinte après avoir embrassé leur petit copain !  Et pour cause, elles se sentent souvent toutes seules dans cette période cruciale. Personne pour leur expliquer le mystère de leur corps et la redoutable perfidie des hommes ! Résultat de recherche d'images pour "Mabety Soumah"D’où toutes les catastrophes à répétition qui, si souvent, affligent nos familles : gamines déprimées, au bord du suicide, grossesses involontaires etc.

On est 2018 ! Plus rien n’est tabou. Nous devons aborder tous les sujets même les plus gênants. Et je vous assure que le collège et la famille sont les meilleurs endroits au monde pour parler de sexe.

Merci, Mabéty Soumah pour ce beau livre, aussi bien éducatif que divertissant !

« En attendant la lune… »  de Mabéty Soumah,  Editions Ganndal, Conakry, Avril 2017.

Tierno MONENEMBO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.info 

Photo : Tierno Monenembo et l’artiste Rizo Bangoura, samedi 08/09/2018 à l’espace culturel « Chez JMJ-MAGUY » à Kipé Dadya.

Comments

comments

SHARE