SHARE

Dans  le cadre de la reprise de leur émission ‘’ Les GG’’ du lundi, 2 septembre dernier, nos confrères et partenaires de la radio ‘’Espace FM’’, ont déclaré sans détour sur la base d’enquête qu’ils mènent actuellement, qu’il y aurait  eu, la semaine dernière un éventuel détournement de 21 millions de dollars américains dans les caisses de devises de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG).

A cet effet,  le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR) et Haut Représentant du Chef de l’Etat, Sidya Touré, interrogé au téléphone par les ‘’GG’’  de la radio ‘’Espace FM’’ de ce mercredi, 5 septembre,  a sincèrement invité le gouverneur de la BCRG à sortir de son silence pour éclairer la lanterne de l’opinion publique

«Je me rends compte qu’il y a des questions qui se posent. En sortant de l’école nationale du trésor, mon premier travail a été de participer à la réforme de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) », a déclaré  Sidya Touré sur les antennes de nos confrères. L’ancien Premier ministre de poursuivre, en rappelant que la banque centrale est la pierre angulaire de l’économie d’un pays.

«Tout ça repose sur la confiance. Quand cette confiance n’existe pas, comme c’est actuellement le cas, sur un dossier aussi sensible, le gouverneur doit monter au créneau, pour animer une conférence de presse et expliquer clairement ce qui se passe. Parce que le doute n’est pas permis dans ce domaine, seule la transparence peut maintenir une économie »,  a assuré le dirigeant de l’Union des forces républicaines (UFR).

Selon Sidya Touré, la BCRG n’est pas à son premier scandale. «Quand j’ai quitté la primature en 1999, huit tonnes d’or ont disparu à la BCRG »,  affirme-t-il, précisant que «cela perturbe. On ne peut pas se permettre d’être perturbé sur les questions de monnaie ».

 

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.info

Comments

comments

SHARE