SHARE

Beijing, la capitale chinoise, accueille les 3 et 4 septembre 2018, le sommet du forum de coopération Chine-Afrique. Une rencontre aux enjeux multiples, qui se tient sous le thème «Construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide ».  

Le sommet Beijing concentre cinq objectifs et vise à renforcer l’amitié séculaire entre la Chine et l’Afrique. Il s’agira pour la Chine et l’Afrique de renforcer le consensus stratégique entre les deux parties pour maintenir leur amitié, consolider les bases politiques de leur unité et de leur coopération et insuffler une forte impulsion au développement des relations bilatérales dans la nouvelle ère.

Ces assises de Beijing permettront aussi de tracer la voie pour développer les relations futures, s’inscrivant dans l’optique de l’initiative chinoise visant à construire une communauté de destin plus forte et un avenir partagé entre la Chine et les pays africains. Ce sommet entre les pays africains et la Chine devra, notamment, renforcer une synergie entre l’initiative La Ceinture et la Route, le Programme 2030 des Nations Unies pour le développement durable, ainsi que l’agenda 2063 de l’Union africaine.

La Chine et l’Afrique saisiront l’occasion de ce sommet pour chercher à renforcer le soutien et la compréhension, afin d’encourager la communauté internationale d’avoir un regard juste et objectif sur le développement des relations sino-africaines.

Promouvoir la coopération économique et commerciale, en tenant compte des avantages à long terme figure parmi les objectifs que les Chinois collent à ce sommet. Selon l’agence officielle chinoise, les mesures plus ciblées et efficaces devraient aligner les ressources naturelles, les dividendes démographiques et le potentiel du marché avec les investissements, l’équipement et la technologie de la Chine, afin que leur coopération soit orientée vers le marché plutôt que vers le gouvernement, élargie aux capacités de production avec plus d’investissements que de projets contractés.

Par ailleurs, les dirigeants chinois et africains devraient également discuter d’un développement coordonné et équilibré de la coopération sino-africaine. Pour renforcer le partenariat stratégique et de coopération globale entre la Chine et l’Afrique, les deux parties chercheront à progresser dans les domaines existants tels que les infrastructures, le commerce, le financement, la santé et le développement des ressources humaines. Ils chercheront également de nouveaux points de croissance dans des domaines allant de la réduction de la pauvreté, de l’amélioration des conditions de vie et des échanges interpersonnels, à la paix, à la sécurité et à la protection de l’environnement. Un Plan d’actions conjoint entre la Chine et l’Afrique 2019-2021 sortira de ce forum sur la coopération Chine-Afrique.

La présence du chef de l’Etat congolais à ce sommet est la preuve de l’excellence des relations entre les deux pays. Denis Sassou-N’Guesso saisira cette opportunité pour renforcer les relations qui existent entre la Chine et le Congo. Le Congo, on le sait, est parmi les quatre pays africains avec lesquels la Chine a hissé la coopération au niveau de coopération stratégique globale.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.info

Comments

comments

SHARE