SHARE

Depuis plus de quelques jours, le kountigui de la Basse Côte est au cœur d’une polémique qui suscite pleins de passions partisanes et politico- ethniques. Même certains médias semblent succomber aux tentations diaboliques que semble trainer le très controversé El hadj Sèkhouna Soumah, kountigui de la Basse Côte.

Pour rappel, lors d’une rencontre qui s’est tenue à Dubréka avec plusieurs ressortissants de la Basse côte, le site africaguinee.com a relayé certains propos à caractère discriminatoire contre une certaine communauté, prêtés au kountigui.

Depuis la diffusion de cette information l’opinion publique semble  diverger sur la question. Les réseaux sociaux s’en donnent à cœur joie.

Tout est parti de la polémique née de l’accord entre l’UFDG et le RPG, sur le contrôle des certaines communes du pays. La gestion de la commune urbaine de Kindia revenant dans l’accord signé à l’UFDG, le premier imam de Kndia avait laissé entendre que le pouvoir sera tenu responsable de tout ce qui adviendrait, si l’on confiait la gestion de Kindia à Abdoulaye Bah, le candidat élu de l’UFDG à ce poste.

Les medias en ligne au cœur de cette polémique, de plus en plus grandissante, sont montés au ring et se rendent coup pour coup. D’un coté le site africaguinee qui certifie que le kountigui de la El hadj Sekhouna Soumah a bel et bien tenu les propos qui lui sont attribués, preuve audio à l’appui, de l’autre mosaiqueguinée, qui qualifie l’information d’intox, en faisant juste réagir le kountigui par rapport aux allégations, qui les réfutent outre mesure et en publiant à son tour l’extrait sonore sur son site.

L’escalade semble s’emparer non seulement de tous les bords politiques mais aussi médiatiques, ces derniers qui ont mis de côté le principe de confraternité, pour se donner en spectacle.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE