SHARE

Prévue pour ce lundi 27 août 2018, la marche appelée par la délégation syndicale du port autonome de Conakry (PAC), a finalement avortée une nouvelle fois.

Son but était de protester contre le contrat d’attribution de la concession du quai conventionnel à la société turque Albayarak. Cette fois-ci ce report  est du à un motif d’ordre purement social, puisque selon un responsable syndical, un des travailleurs syndiqué est décédé la veille.

Ce lundi matin, un impressionnant dispositif sécuritaire était mobilisé et posté à l’entrée du Port autonome de Conakry, pour éventuellement empêcher les grévistes de faire irruption dans l’enceinte du PAC. Plusieurs pick-up de la gendarmerie et des gendarmes qui patrouillaient dans la zone.

Les syndicalistes vont donc se retrouver une nouvelle fois, selon ce responsable syndical, pour définir une nouvelle date pour cette marche de protestation qu’ils envisagent de faire dans Kaloum. Les travailleurs du port autonome se disent décidés à protester jusqu’à la satisfaction de leur revendication : c’ est à dire la résiliation pure et simple du contrat avec les Turcs.

À rappeler que la délégation syndicale des travailleurs du PAC est soutenue par l’inter centrale syndicale CNTG-USTG.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

 

Comments

comments

SHARE