SHARE

Face au compromis politique signé entre entre l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et le RPG Arc-en-ciel le 8 août dernier, dans le cadre de l’installation des conseillers communaux dans les localités litigieuses, interpellé ce mercredi, 22 aout 2018, par un reporter de justinmorel.info,  sur cet accord politique, M. Bah Oury a déclaré  que «La  conclusion de ce deal s’explique  par la volonté manifeste de certains acteurs politiques de violer la loi ».

«Il y a eu une volonté de la part de certains responsables politiques de refuser l’application stricte de la loi. C’est ce qui a amené cet accord. L’opposition républicaine et le Rpg Arc-en-ciel ont signé un accord de désistement », a indiqué l’ex-ministre de la Réconciliation nationale, Bah Oury.

Il a également dit que mais cet accord n’exclut pas qu’il puisse y avoir d’autres candidats pour se positionner. «En conséquence, les élus du RPG sont libres de voter pour qui ils veulent. Cet accord désistement ne sera pas conforme à ce que certains pensent », ajoute Bah Oury.

Selon l’ancien ministre de la réconciliation nationale, « l’UFDG, telle qu’elle se présente aujourd’hui, est devenue beaucoup plus isolée sur la scène politique nationale. Les responsables du parti ont perdu leur identité, en voulant que la loi soit violée pour qu’ils puissent satisfaire leurs intérêts particuliers. C’est une défaite en termes de valeurs ».

 

Léon KOLIE pour JMI

 JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE