SHARE

L’Aïd Al Kabir ou Aïd Al Adha, Tabaski ou encore « fêtes des moutons », selon ces différentes appellations, des musulmans en fonction de leurs rapports à cette célébration religieuse a été fêtée le mardi 21 août 2018, à travers le monde. En Guinée cette fête musulmane, la plus importante, s’est déroulée sous le signe de « l’unité nationale et de la concorde sociale » qui ont été prêchées par les imams de la république.

Le grand Imam de la mosquée Fayçal, Elhadj Mamadou Saliou Camara, a invité dans son sermon les fidèles musulmans de Guinée à la cohésion « tous les hommes sont égaux devant Dieu et sachons que c’est Dieu qui est notre créateur. Tous les hommes ont les mêmes droits et devoirs. Qu’on parle soso, malinké, peulh, toma ou kpèlè, nous sommes tous des créatures de Dieu. Personne n’est supérieur à son prochain » a-t-il laissé entendre

Plus loin, il a relevé que  la Guinée pourrait se développer à condition que les fils du pays s’unissent, car d’après lui, c’est la désunion qui est la cause principale du malheur des Guinéens. Il estime que « le jour où cela se fera la Guinée va se développer ».

C’est en substance le contenu des prêches qui ont caractérisé la célébration de la fête des moutons cette année à travers tout le pays.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE