SHARE

Avec un chrono de 1h04‘’35’ et de 1h23’’28’, le Rwandais Félicien Mohiri Tiria et la Kenyane Stella Chekethe ont occupé la plus grande marche du podium, respectivement en version masculine et féminine de la 15ème édition du Semi-Marathon International de Brazzaville qui s’est courue, ce lundi 13 août 2018 sur 21km 100, à travers les artères de la capitale congolaise. Le coup d’envoi a été donné par le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso.

Au total 836 athlètes dont 29 africains étaient inscrits à la 15ème édition du SMIB qui s’est courue comme d’habitude sur un circuit de 21kmm100 ; une participation en baisse par rapport à l’édition précédente, qui avait regroupé plus de 1000 participants. Mais , cette année, le plateau  a été de haute facture avec des athlètes venus de la RDC, du Cameroun, du Rwanda,  de l’Ethiopie et de l’Ouganda pour ce qui est du plateau international qui ne comptait que 13 expatriés en 2017 à Brazzaville.

Aucun record n’a été battu au cours de cette 15ème édition du SMIB qui a présenté presque le même tableau à l’affiche des récompenses. Le podium  international masculin n’a présenté aucune surprise  de taille. En dehors de Wilson Kipotche, bien présent à Brazzaville, qui a quitté le tiercé gagnant, et qui a été remplacé cette année par un autre Kenyan, Kipsong Ezechiel avec un chrono de 1h07’’57’, le peloton de tête est resté le même, à savoir le rwandais Félicien Mohiri Tiria en tête et son poursuivant immédiat en 2017, John Azikimana, respectivement avec des chronos 1H04’’35’ et 1h06’’23’.

La kenyane, Barsosio Stella Jepngetich,  Médaillée de bronze en 2017, est revenue à la charge avec une médaille d’or, avec un chrono de 1h13’’05’ devant la détentrice du titre, la Kenyane Agnes Jeruto Barsosio qui s’est contentée d’un chrono de 1H 13’’ 51’. Ce tableau a été complétée par l’Ethiopienne, Chebet Toroitich Limet qui a réalisé un chrono de 1h17’’44’. Dans cette version, le record de 11h11’’33’’ réalisé par Agness Jeruto Barsosio à Madingou en 2016, n’a pas non plus été battu.

           Le retour en force d’Eric Semba

Vainqueur au niveau national à  Ouesso lors de la 12ème édition , deuxième à Madingou lors de la 13 édition devant Roni Ampion, Eric Semba revient en  force au cours de cette 15ème édition avec un chrono de  1h08’’29’, empochant le trophée et le chèque de 2 millions de FCFA devant le tenant du titre Mael Okouéré, qui est arrivé en troisième position avec un temps de 1h22’’22’ et Roni Ampion, médaillé d’or national en 2016 et médaillé d’argent en 2017, avec un temps de 1h10’07’’.

Le tableau national, du côté féminin, a été dominé, de bout en bout, par Cleme Mambeké, rééditant l’exploit de 2017, et qui a bouclé les 21km100 en 1h23’h35’’. Elle a été talonnée de près par Gerluchérie Mansoni, deuxième en 2017 à Brazzaville et Ossou Wakey Jodèle, détentrice de la médaille d’or à Madingou. Les deux athlètes ont bouclé le circuit respectivement en 1h23’43’’ et 1h27’19’’.

Avant le coup d’envoi de cette épreuve,  le président du comité de direction du SMIB est monté au podium. Raymond Ibata a félicité la société nationale des pétroles du Congo (SNPC), sponsor officiel du SMIB qui, selon lui, continue « d’apporter l’énergie du pétrole au sport. » pour sa part, le ministre des sports et  l’éducation physique, Hugues Ngouélondélé, a rendu hommage au président, Denis Sassou-N’Guesso, grand mécène de sport, pour sa noble initiative ;celle d’avoir associé le SMIB aux festivités commémoratives de l’accession du Congo à la souveraineté nationale et internationale.

Le SMIB, conformément à la vision de son géniteur, Denis Sassou-N’Guesso, s’assigne comme ambition de rassembler les jeunes de tous les départements du Congo et d’ailleurs, pour cultiver le vivre ensemble et partager les expériences.

A noter que, cette 15ème édition a connu la touche particulière du nouveau directeur général de la SNPC, Raoul Maixent Ominga, qui a pris ses fonctions en mars dernier. Cette compétition a été organisée, en partenariat avec l’association des sports et loisirs (ASEL), le partenaire technique du SMIB depuis sa création. La 15ème édition a vécu, les regards sont tournés désormais vers la 16èmeédition.

 

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de GCO au Congo

GCO Copyright ©GuineeConakry.Online

 

Comments

comments

SHARE