SHARE

Les tensions montent au Mali. La prochaine proclamation des résultats s’annonce vraiment électrique. La Cour Constitutionnelle du Mali est attendue ce vendredi-au plus tard-pour la proclamation des résultats du 1er tour . Dans la foulée de cette annonce imminente, les empoignades politico-médiatiques sont ouvertes.

L’URD a convoqué le lundi soir à 18h pour dénoncer les tendances. La team de Soumaila Cissé, homologue et grand ami de Cellou Dallein Diallo stipule que son leader est 2ème. Elle prédit son arrivée au second tour face au Président IBK, exigeant le recomptage des voix.

La même nuit vers 20h, c’est le directoire de l’ADP –Maliba qui allait dans le même sens. Chiffres à l’appui, le staff du très honorable Aliou Boubacar Diallo rejette la sincérité des votes.  Mise en garde est faite  à l’endroit de la Cour Constitutionnelle pour motiver sa décision de proclamation des résultats. Le second tour y est aussi évoqué par le directeur de campagne Baty Diawara qui prédit une victoire du candidat Aliou Diallo.

Finalement c’est le mercredi 1er  août 2018 que prend fin la grogne en solitaire. Sur les 23 candidats engagés pour l’alternance, 16 ont rencontré les médias. Depuis la Maison de la Presse de Bamako, ils ont émis des réserves et exigé des détails sur les circonscriptions où le vote aurait été entaché d’irrégularités.

Des sources proches du parti présidentiel, ont vu une vague de plus de 50 véhicules envahir les lieux. Des ministres aux cadres ainsi que le Président de l’Assemblée Nationale, tous étaient au RPM pour se concerter sur l’attitude à avoir, quand sera proclamée la victoire du camarade Président-Sortant IBK désormais appelé « BOUA ».

La conciliation des positions ne sera pas tâche aisée même si les observateurs internationaux sont pris à témoin. Bamako retient son souffle !

 

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE