SHARE
Au soir du dimanche 29 juillet 2018 , Facebook est inaccessible au Mali. Une censure qui rappelle le Congo de Sassou N’guessou, durant les récentes élections présidentielles controversées.
Le Mali a été déconnecté du célèbre réseau social dans la foulée de la présidentielle de Koulouba 2018. Pas moyen d’accéder à Facebook, juste après une journée qui a vu les Maliens aller aux urnes pour se prononcer sur la destinée du pays.
Cela a commencé vers 16h42 GMTpour prendre fin à 22h04 GMT. Orange et Malitel ainsi que les autres fournisseurs d’accès, ont-ils été menacés voire sommés par le pouvoir d’interrompre tout?
Si on s’attendait à une tension lors de cette élection, on ne voyait pas l’épisode de censure revenir comme au Congo en mars 2016! C’était à l’occasion, de la présidentielle controversée qui a vu Denis Sassou N’Guessou reconduit.
Contexte pareil au Mali puisque les Maliens doivent se prononcer sur la reconduction d’IBK. Les slogans BOUA KA BILA et BOUA TA BILA sont passés par là. Reste que ce n’est pas une première au Mali.
En Mi-2016 la jeunesse qui fut active sur Facebook depuis l’arrestation de Ras Bath, en fut victime. Dans la foulée de l’accrochage musclé avec les porteurs d’uniformes, afin d’empêcher son jugement, elle a été est sevrée d’un de ses outils favoris.
Si le pouvoir a surement tenté de stopper la proclamation des résultats par l’opposition pour éviter le jeu des chiffres, il est clair que cette pause de Facebook fera débat.
On en saura plus dans les heures à venir.

 

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE