SHARE

En mission de formation sur les industries extractives  à l’Université d’été de Yaoundé au Cameroun, trois journalistes guinéens qui traitent des questions minières, admis pour cette huitième session, ont été victimes de désorientation de leurs valises par la compagnie aérienne Asky.

Ayant  atterri à 19h 40mn ce samedi 28 juillet 2018, à l’aéroport international de Yaoundé, ces professionnels  de médias, dont Raphael Golota Lamah de la radio Soleil FM, Fatoumata Kanté journaliste indépendante et Mamadou Diallo du site www.afriquevision.info, ont été surpris  de n’avoir pas retrouvé leurs bagages à leur descente de l’avion.

Ce dernier explique que malgré leurs déclarations de perte faites auprès de la compagnie, aucune suite favorable n’a pour l’instant été obtenue. Pour l’heure, c’est la désolation totale qu’on peut lire  sur les visages de ces participants.

Au-delà de cette mésaventure, les trois journalistes guinéens pointent du doigt le comportement déshonorant de la police de l’air et des frontières du Cameroun. Selon Mamadou Diallo du site afriquevision.info, ces derniers ont voulu facturer les frais de visa à 100 dollars par personne, alors que dans leurs lettres  d’invitation et du visa d’entrée, il est indiqué que ce timbre est  gratuit pour cette circonstance, compte tenu de la coopération établie entre l’Université qui accueille et les différents pays conviés à cette  rencontre de formation annuelle.

 

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE