SHARE

La deuxième journée de la campagne d’assainissement a eu lieu le samedi 28 juillet 2018, suite à un communiqué rendu  sur les ondes des médias publics et privés par le gouverneur de la ville de Conakry.

Une opération de grande envergure avait été initiée par le ministère des travaux publics et le gouvernorat de la ville de Conakry, sous le comité interministériel chargé d’assainissement, dirigé par le Ministre Naité lancé le  11 juin dernier.

Cette campagne  a enregistré une forte mobilisation du côté du gouvernent Kassory Fofana et celle de la société civile guinéenne  pour l’assainissement de la ville.

Mais, contrairement au communiqué publié sur les ondes des medias publics  et privés du pays, interdisant  toute circulation de 06h à 11h , exemptés par les ambulances, les véhicules de sécurité, diplomatique, et tous autres engins disposant d’une autorisation; beaucoup d’autres véhicules privés ont roulé…la conscience tranquille !

C’est l’un des dossiers qui fait couler beaucoup d’encre et de salive  en Guinée. Une situation préoccupante  pour l’Etat  guinéen, pour la réussite de la campagne d’assainissement.

Sur l’autoroute fidèle Castro, l’axe Aeroport-Madina, la consigne n’a pas été respectée comme prévu, il y avait de l’affluence des engins sur la route, l’on se demande même si le communiqué a été suivi par la population, car il n’y avait aucun mouvement qui le prouvait, à  cause de la mascarade  ou des différents échecs de propagande, enregistrés dans le passé par le gouvernement.

Cette journée dédiée à la campagne d’assainissement a connu une autre facette, car chacun  vaquait à ses activités quotidiennes comme le témoigne Bountouraby  CAMARA  commerçante : « Je  ne  savais pas  qu’il avait une campagne d’assainissement aujourd’hui  à Conakry » . Aliou SOW conducteur de taxi sur l’axe Matoto – Madina affirme de son côté que suite à l’augmentation du  prix de carburant a dix mille francs et aussi des  grèves de la semaine, qu’il  a profité de ce week-end pour chercher de quoi nourrir  sa famille .

Il faut rappeler que si la première  campagne a enregistré du succès, cette journée n’ a pas connu autant d’engouement, dans un pays où les ordures submergent la capitale guinéenne.

Boh Hawa KONE pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE