SHARE

Dans la perspective de l’organisation de la CAN 2021 en Côte d’Ivoire, une mission d’inspection de la CAF s’est rendue le 24 juillet dans ce pays. Trois ans avant le déroulement de cette compétition, la CAF veut s’assurer que les conditions du  cahier de charges de la compétition seront bien respectées.

Cette première mission est conduite par Samson Adamu, directeur des compétitions, qui est accompagné de Mohamed Shawarby du Département des compétitions et Mourad Fahmy du Département des voyages.

Visite surprise…

Objectif de la visite, « s’enquérir de l’existence ou du début de réalisation des infrastructures sportives, hospitalières et hôtelières afin de mesurer la détermination de la Côte d’Ivoire à organiser la CAN dans trois ans », indique un communiqué du Comité d’organisation de la compétition (COCAN 2021).

Après avoir rencontré, le 24 juillet, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), en préambule de cette visite d’inspection qui prendra fin le 31 juillet par une rencontre avec le nouveau ministre des Sports, Danho Paulin, la délégation de la CAF a entamé la visite des sites retenus dans le cadre de cette grande fête de la jeunesse.

Première étape, le mythique stade Houphouët-Boigny, qui sera rénové et couvert pour la CAN 2021. En outre, sa capacité sera portée de 33.000 à 40.000 places.

Côte d’Ivoire, la belle surprise

C’est à Ebimpé, dans la périphérie d’Abidjan que l’on a véritablement senti les choses bouger. En effet, la visite a permis de découvrir un édifice immense sorti de terre. Le grand stade de classe A prévu pour accueillir la cérémonie d’ouverture, ainsi que l’apothéose de la CAN 2021, est pratiquement dessiné. Bâti sur une superficie de 20 hectares, en plus des 19 autres hectares réservés aux parkings, l’imposant bâtiment de 5 étages, don de la République de Chine à hauteur de 63 milliards de Francs CFA, aura une capacité de 60.012 places.

Posant beaucoup de questions et prenant beaucoup de notes, les inspecteurs ont visité mercredi dernier, les infrastructures sanitaires et sportives comme le centre de cardiologie et l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs). Jeudi matin, ils ont mis le cap sur la ville de Korhogo dans le nord du pays avant les étapes de San Pedro dans le sud-ouest, vendredi. Samson Adamu et sa délégation seront à Bouaké, samedi, puis à Yamoussoukro, la capitale politique, où ils passeront la nuit.

De retour à Abidjan, lundi 30 juillet, les inspecteurs feront une synthèse de leur mission au président de la Fédération ivoirienne de football, Augustin Sidy Diallo, avant de boucler le séjour par une audience avec le ministre des Sports, Claude Paulin Danho.

Guinée, aucun chantier n’a été ouvert

Cette première mission d’inspection de la CAF à Abidjan, qui intervient trois ans avant la CAN 2021 en Côte d’Ivoire devrait sérieusement  alerter les autorités de Conakry. Des trois prochains pays devant abriter les phases finales de la CAN senior de football, à savoir le Cameroun en 2019, la Côte d’Ivoire en 2021 et la Guinée en 2023, nous sommes pratiquement le pays, où aucun chantier n’a été ouvert.

Depuis l’attribution de cette compétition à notre pays  le 20 septembre 2014, les préparatifs marquent le pas. Il n’est donc pas exclu que l’année prochaine une mission de la CAF puisse être dépêchée à Conakry. Et,…pour ne pas être pris de court, un coup d’accélérateur devrait être imprimé aux préparatifs. Comme dirait l’autre, « il n’est pas encore tard pour bien faire! ».

Thierno Saïdou DIAKITE pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE