SHARE

C’est dans une déclaration lue ce mardi 24 juillet 2018 au siège  du SLECG (Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée)  qu’Aboubacar Soumah a décliné toute responsabilité quant aux échecs aux différents examens.

Le président du SLECG Aboubacar Soumah accuse le gouvernement de cet échec et déclare dans son intervention que les dérapages aux examens section 2018 sont dus a plusieurs causes dont :  le retard des tenues des ateliers  régionaux, la précipitation  dans l’organisation des examens nationaux, le manque d’écart entre les examens nationaux dans leur déroulement aux examens, la diminution des surveillants et enseignants, le manque des cahiers de bouillon, absence de certain délégué et surveillants, etc.

Aboubacar Soumah a aussi déclaré que le SLECG (Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) n’était pas associé à la préparation aux différents examens nationaux, ce qui est une violation  faite par le gouvernement.

Le Gouvernement n’a pas proclamé « les vrais résultats issus des différents examens », a conclu le conférencier.

 

Jean Valery CAMARA pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE