SHARE

Le dialogue social est rompu : c’est la déclaration du porte-parole de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG Mamadou Mansaré après avoir été empêché avec ses collègues de marcher ce lundi 23 juillet 2018 à kaloum puis malmenés par les éléments de police du commandant  Bafoé. Ils ont décidé dorénavant de déclencher une grève générale illimitée.

Les Forces Sociales en ont également pris pour leur grade, bravant l’interdiction de la marche, du gouvernorat de Conakry, une dizaine d’entre eux avaient été arrêtées et conduits à la gendarmerie, avant d’être libérés!. Les syndicalistes ont décidé de porter plainte contre le responsable de la police, Ansoumane Bafoé. Parole, parole…

Désormais  l’intercentrale veut mener une grève radicale, en appelant à l’arrêt du service minimum même dans les hôpitaux et à l’aéroport, en annonçant qu’il y aura plus de négociation avec le gouvernement tant que le prix du carburant n’est pas été revu à la baisse.

Et pourtant,… Et pourtant, il semble que les syndicalistes seront reçus ce jour par le PM Kassory Fofana, pour les encourager à retourner à la table des négociations.

A suivre…

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE