SHARE

Le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique, Sanoussi Bantama Sow a déploré le faible taux d’admission au baccalauréat,  en faisant entendre que l’origine de cette paralysie au niveau du système éducatif guinéen, est due à la grève menée pendant deux mois sur toute l’étendue du territoire national par Aboubacar Soumah et ses compagnons du SLECG.

 «On a vu ici la grève qu’on qualifie de « plus célèbre » dirigée par Soumah du SLECG. On a dit aux gens de laisser nos enfants aller à l’école, parce qu’ils sont l’avenir de la Guinée, mais ils ont dit qu’il faut augmenter le salaire des enseignants ou rien! », a déclaré  le ministre Bantama Sow.

Le  chef de département de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique, Sanoussi Bantama Sow a expliqué que les gens qui ont connu Aboubacar Soumah avant cette grève, «  Aujourd’hui, sa corpulence et son visage ne sont pas les mêmes. Quand tu le vois aujourd’hui, son visage brille, il a une bonne mine pendant que de l’autre côté, pour nos enfants, c’est le chaos… », a-t-il dit.

Bantama Sow se demande si « on a eu une seule fois ce pourcentage d’échec au bac en République de Guinée. Mais personne ne situe la responsabilité. Les enfants ont fait près d’un mois sans aller à l’école, on n’en parle pas! ».

Momo SOUMAH pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE