SHARE

Contre toute attente , le parti du candidat Aliou Diallo a été attaqué. C’était dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 juillet 2018 à Nara.

Des bandits armés ont fait irruption dans l’intimité de l’ équipe de campagne déployée dans la commune rurale de Guiré ( Cercle de Nara). La délégation était composée de la famille du Chérif de Nioro, influent leader religieux et soutien premier du Candidat Aliou Diallo.

Heureusement, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée. Il nous revient que ce serait après 2 heures du matin que l’attaque a eu lieu.Les malfrats ont emporté 3 véhicules de campagne .

Actuellement au nord du pays, l’honorable Aliou Diallo a haussé le ton. Pour lui, le coupable n’est autre que le régime actuel dirigé par le Président sortant IBK. Condamnant « cet acte ignoble » avec la plus grande fermeté, il a estimé que l’actuel patron du palais présidentiel n’est plus en mesure d’assurer la sécurité des biens et des personnes.

Pour ABD , son ancien allié de 2013 a « lamentablement échoué » en ajoutant qu’il est disqualifié à ce titre pour les 5 prochaines années. Il se base sur le fait de ses échanges avec les populations en ces termes : « Partout où nous sommes allés, c’est cette insécurité qui constitue la première préoccupation des maliens. ».

Cette réaction du candidat d’ADP-Maliba montre bien que la question sécuritaire n’a pas fini d’alimenter la polémique. La preuve, le Mali a du mal à contenir la désormais la crise du Centre, où Peulhs et Dogons sont aux prises depuis plus de huit mois.

 

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

 JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE