SHARE

Près de deux mois après sa prise de fonction, le ministre de l’Information et de la Communication, Amara Somparé,  était  l’invité de l’émission ‘’Tribune de l’actualité plus’’ du 17 juillet 2018,  sur Chérie FM / TA TV. Au cours de l’entretien,  il a abordé  plusieurs sujets notamment le réajustement du prix du litre du carburant à la pompe, sa lettre de mission, ainsi que les actions déjà entreprises depuis sa prise de fonction.

Dans cet entretien d’une cinquantaine de minutes, le ministre de l’Information et de la Communication a tout d’abord salué la démarche républicaine adoptée par les Forces sociales, avant d’affirmer que le gouvernement a engagé de nombreux efforts dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations.

«De décembre 2016, jusqu’au 30 juin 2018, le prix a été maintenu à 8000 francs guinéens. Depuis octobre 2017, les cours mondiaux du baril du pétrole se sont emballés et donc, l’augmentation du prix du carburant sur le marché local devait intervenir depuis quelques mois déjà », a  précisé le ministre Amara Somaré.

Sur la même lancée, le Ministre Somparé a indiqué qu’aucun gouvernement n’a pour volonté de faire souffrir sa population, ni d’instaurer des troubles sociaux qui pourraient empêcher le pays de fonctionner normalement et empêcher l’équipe gouvernementale d’obtenir des résultats probants

C’est pourquoi sur cette lancée,  le ministre de l’Information et de la Communication a  exhorté les partenaires sociaux à se retrouver avec le gouvernement autour de la table de négociation, pour définir des mesures permettant d’amoindrir l’impact de la hausse du carburant sur le panier de la ménagère.

Abordant le contenu de sa lettre de mission, le ministre dira que la principale mission qui incombe à son équipe consiste à réussir la transition de l’analogique vers le numérique. « C’est un processus qui a été engagé depuis quelques années, mais malheureusement souffre de beaucoup de blocages. Nous allons essayer de passer tout cela et avancer sur le sujet » a-t-il confirmé.

« Il y a aussi le changement de statut de la Radiotélévision Guinéenne (RTG), que nous cherchons à ériger en office, pour lui donner tous les moyens d’officier pleinement comme une chaine de télévision nationale à l’image des autres de la sous-région », a dit le ministre Amara Somparé.

Pour finir, le ministre de l’Information et de la Communication a clairement précisé qu’il a émis le souhait en collaboration avec l’ensemble des médias privés d’élaborer un Code de la presse qui va être un document unifié. Ce document qui sera harmonisé va regrouper tous les textes qui régissent le métier de journalisme en République de Guinée.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE