SHARE

Entre  gouvernement, syndicats, patronats  et  l’inspecteur général du travail, une première rencontre a été organisée ce mercredi, 4 juillet 2018,  dans le but d’une ouverture de négociation pour une sortie de crise concernant ces augmentations du prix du carburant.  

Au sortir de cette rencontre de négociation, le chef de file de la délégation syndicale,  Mamadou Mansaré a déclaré à la presse nationale et internationale qu’ils sont venus  pour faire respecter toute négociation à partir du protocole du 19 février 2016  qui stipule que les parties doivent se concerter de la nécessité d’augmentation à la hausse ou à la baisse du prix du carburant. « La grève continue »,a-t-il dit.

« Je ne vais pas rentrer dans tous les détails de tout ce qui a été discuté tout à l’heure autour de la table. Mais il reste entendu que…nous nous sommes retrouvés ce matin pour ouvrir les discussions autour des mesures d’accompagnement. Le syndicat a pris note des observations et des commentaires des membres du gouvernement. Ils ont demandé à ce qu’on les laisse rendre compte à leur hiérarchie syndicale, ils vont nous revenir », l’inspecteur général du travail.

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info  

Comments

comments

SHARE