SHARE

Durant les travaux du comité de suivi de l’accord du 12 octobre qui ont été relancés ce mardi 3 juillet, au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, sans l’opposition républicaine; le président  dudit cadre de dialogue inter-guinéen, le  général Bouréma Condé, a annoncé sans détour la mise en place des conseils communaux et de leurs exécutifs dans 330 circonscriptions sur 342.

Le porte-parole de l’opposition dans ce cadre de dialogue, le député Cellou Baldé  a estimé ce jeudi, 5 juillet 2018, au micro de nos confrères de la radio ‘’ Chérie FM’’  que cette sortie médiatique du général Condé ne tient pas compte des propositions faites par les partenaires.

«L’opposition a suspendu sa participation aux réunions du  comité de suivi. Cela a coïncidé à la nomination du Premier ministre qui nous a demandé de lui adresser un mémorandum. Nous l’avons fait et nous sommes dans l’attente d’une réponse de sa part »,  a dit le député Cellou Baldé, qui représente l’opposition républicaine au sein du comité de suivi.

Il annonce une réunion de l’opposition pour prendre des dispositions qui s’imposent. «L’opposition va se retrouver pour tirer les conséquences par rapport à cette nouvelle communication du président du comité de suivi »,  a-t-il ajouté sur les antennes de Chérie Fm.

« Les propositions qui ont été faites par les partenaires, y compris par le président du comité de suivi, c’était de régler le différend électoral et de trouver des solutions avant d’aller à l’installation des conseillers communaux de façon collective. Nous allons nous retrouver pour tirer les conséquences de cette décision », a-t-il conclu.

 

Léon KOLIE pour JMI.

JMI Copyright © JustinMorel.Info  

Comments

comments

SHARE