SHARE

Dans une assemblée générale tenue mardi à la Bourse du Travail, l’intercentrale syndicale CNTG-USTG a déclenché une grève illimitée de trois jours sur toute l’étendue territoire national, pour d’exiger du gouvernement Kassory Fofana de ramener le prix initial  du carburant. 

Cette  décision d’Amadou Diallo du CNTG et de Louis M’Bemba Soumah de l’USTG, est jugée « impropre et injuste » par le secrétaire général de la FESABAG, Abdoulaye Sow, à l’occasion d’une assemblée extraordinaire tenue ce mercredi, 4 juillet 2018, à la Bourse du Travail devant de nombreux membres des structures affilées.

«Je ne trouve pas normal que certaines personnes qui se prétendent être syndicalistes, se permettent de prendre une telle décision farfelue, pour une question d’une grève de trois jours. Voilà pourquoi, nous qui sommes de la FESABAG, n’allons pas suivre ces mensonges. Pour encore dire que nous n’allons pas accompagner ces canards boiteux qui sortiront par finir avec des gros sachets noirs de la présidence et enfin de compte annoncer, une suspension nulle à venir », a affirmé le secrétaire général de la FESASAG.

Abdoulaye Sow a également indiqué  que, quant à sa structure, elle se désolidarise de cette intercentrale syndicale pour qu’elle puisse déposer sa propre plateforme revendicative dans les prochains jours concernant la hausse du prix du carburant auprès du gouvernement pour des mesures d’accompagnement adéquates.

Aye CONDE pour JMI     

JMI Copyright © JustinMorel.Info  

Comments

comments

SHARE