SHARE

Réunies d’urgence  en assemblée extraordinaire ce lundi,, 2 juillet 2018, à la Bourse du Travail sise dans la commune de Kaloum, les membres de l’USTG et la CNTG ont exigé  au gouvernement  le retour immédiat du prix initial du carburant, qui était à huit mille GNF et est passé à dix mille GNF à la pompe depuis le samedi dernier.

Dans le cas contraire, elles menacent sans détour de déposer un préavis de grève  ce même lundi.

Les syndicalistes qui ont rappelé avoir rencontré le Premier ministre le jeudi dernier pour parler de cette probable augmentation du prix du carburant, mais sans accord, ont dénoncé cette décision du gouvernement qu’ils qualifient d’unilatérale.

Affaire à suivre !

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE