SHARE

Suite à l’augmentation du prix du carburant à la pompe par le gouvernement d’Alpha Condé pour un montant de 2000 Gnf, portant ainsi le litre de gazole et d’essence à 10.000 Gnf, le président de la de la Plateforme nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PECUD), Abdourahmane Sano a déclaré ce lundi , 2 juillet 2018, au micro de notre reporter qu’il ne partage cette décision du gouvernement.

«C’est une grande déception, il y avait d’autres mesures à envisager au lieu d’augmenter le prix du carburant pour permettre à l’Etat de faire face à ses problèmes de mobilisation de recettes. L’augmentation du prix du carburant ne fait pas la solution envisagée, d’autant plus qu’elle va avoir forcément des conséquences inattendues sur le prix des produits, et aussi en termes de dégradation sur le pouvoir d’achat », a dit l’ex ministre de l’Agriculture.

Dans ce cadre, notre interlocuteur a aussi expliqué entendre que des actions pourraient être prises par la société civile. «On va ouvrir des concertations, nous allons analyser la situation à un moment venu, mais ce n’est pas quelque chose à faire dans la précipitation et dans l’émotion…», a-t-il confié.

 

Pivi BILIVOGUI pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE