SHARE

C’est la deuxième attaque du genre en l’espace d’un an. Réputé calme et paisible ces dernières années, le quartier résidentiel de la cité  Soloprimo dans la commune de Ratoma, en banlieue de Conakry, fait face à une insécurité récurrente.

Après le braquage, il y a quelque mois d’un boutiquier dans la cité, au cours duquel les assaillants avaient emporté une importante somme d’argent avant de blesser le gérant de la boutique, le même scénario s’est reproduit dans la soirée de ce jeudi 28 juin, dans trois boutiques aux environs de 21 heures, avec pratiquement le même mode opératoire.

Une des victimes Amadou Sadjo Diallo témoigne: « C’est hier jeudi à 21h, que des individus armés sont venus ici nous attaquer. Dans un premier temps, c’est un jeune qui est venu me demander si j’ai des insecticides, j’ai lui ai dit oui, après il m’a dit d’envoyer un. Il m’a demandé le prix, j’ai dit que c’est 5000 GNF l’unité. Après, il a dit attend, je vais appeler Elhadj. C’est ainsi qu’il a appelé ses amis qui étaient de l’autre côté de la route, ils sont venus braquer des fusils sur nous en disant haut les mains ! En même temps, ils m’ont demandé où se trouve l’argent, je leur ai dit le voici dans le tiroir. Après ils m’ont tapé avec le fusil sur la tête et je suis tombé par terre. Tout ce qui se trouvait dans le tiroir comme argent, ils ont tout pris avec mes téléphones, un téléphone simple et un autre Android. Pour l’argent, je ne connais pas le montant. Ce que je sais c’est qu’ils ont emporté tout ce qui était là comme argent »,  

Le propriétaire de la seconde boutique contiguë à celle de la première victime n’a pas échappé à la furie des assaillants. Mamadou Thiouto Bah raconte :« C’était vers 21 heures, au moment où on vendait, ils sont venus se garer au bord de la route. Ils ont observé un peu le mouvement, ils ont trouvé que le moment leur était favorable. Mon frère et son ami étaient à l’intérieur de la boutique, moi j’étais dehors ici et puis pan, pan ! » relate t-il.

Il est temps pour les habitants de la Cité Soloprimo de prendre des mesures pour trouver une solution pour stopper cette insécurité de plus en plus grandissante.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE