SHARE

L’attente n’a que trop duré pour l’installation des conseillers communaux, élus à l’issue des élections locales du 4 février. Sidya Touré, le président de l’Union des forces républicaines (UFR), invité de l’émission les ‘’Grandes Gueules’’ de la radio ‘’Espace FM’’ du vendredi, 29 juin 2018, ne peut plus contenir sa  patience. 

Il dit qu’elle  a atteint ses limites et  qualifie cette situation « d’inacceptable ». Et,  Il n’exclut pas d’organiser des manifestations pour exiger la publication des résultats. «Nous avons aujourd’hui un sérieux problème en Guinée. S’il y a des élections qui sont importantes pour la base, ce sont les élections communales. On a attendu 8 ans pour les organiser dans les conditions que tout le monde connait », a indiqué Sidya Toure.

Poursuivant, le haut représentant du chef de l’Etat a également déclaré que  les résultats de ce scrutin sont loin d’être conformes aux votes des électeurs. «Il faut qu’on trouve une solution. Des propositions ont été faites par l’UFDG et l’UFR. Il faut que cela se tranche  et qu’on trouve une solution politique pour sortir de là »,  suggère-t-il.

«Les mairies ne fonctionnent plus. Ce sont les secrétaires généraux qui sont nommés par le ministère de l’administration du territoire qui sont en train de les gérer. Et cela est totalement inacceptable! Nous ne pouvons pas accepter cela! », a précisé Sidya Touré.

A un moment donné, « nous serons de ceux qui vont organiser une désobéissance civile. Parce qu’il n’est pas question d’attendre huit ans pour avoir des élections et cinq mois pour avoir des résultats et que tranquillement, le gouvernement continue de gérer les mairies, ça n’a pas de sens !».

Pivi BILIVOGUI pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE