SHARE

Quelques mois après la désignation de Cheick Sacko, ministre de la justice garde des sceaux, comme coordonnateur du comité de pilotage du procès, ledit comité a pris fonction ce vendredi 1er juin 2018 à Conakry. Du côté des familles et associations de victimes, c’est la satisfaction même si la prudence reste de mise.

Les défenseurs des droits pour leur part, ont dit tout leur intérêt de voir ce comité désormais installé, en espérant que le procès qui sera piloté par la Guinée, sera un procès juste et équitable qui permettra d’identifier les vrais coupables de toutes les atrocités, commises lors des massacres du stade du 28 septembre.

Moussa Dadis, Camara chef de la junte militaire au pouvoir en 2009 et plusieurs de ses compagnons d’armes, devraient tous comparaitre ainsi que tous ceux qui sont inculpés par la justice.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMJCopyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE