SHARE

Lors de la conférence de presse de l’opposition dans la journée du jeudi dernier, le chroniqueur Ras Bath a levé le voile sur la question de la prochaine présidentielle. Ras Bath met au défi le ministre Amadou Koita sur ces allégations à l’antenne de RFI.

L’opposition malienne  était de sortie dans la journée du mardi pour réagir à la sortie du porte-parole du gouvernement. En compagnie de son leader Soumaila Cissé ainsi que de plusieurs leaders, elle a annoncé les couleurs de ce qui pourrait être une crise post électorale.

Le  ministre de la jeunesse indiquait sur les ondes de nos confrères de RFI que le chef de l’Etat malien sera réélu « dès le 1er tour ». Une déclaration que refuse de cautionner Ras Bath qui avance : «Si IBK est proclamé vainqueur au 1er tour, on n’acceptera pas ce résultat », a lancé celui qui a indiqué être « le faiseur de roi pour Koulouba 2018″.

Le confrère de RENOUVEAU TV a condamné les propos de Chef de l’Etat dans le Mandé à Kangaba. Ce jour IBK répondait au slogan « oua ka bila » (Que le vieux abandonne), indiquant que le père de Ras Bath n’aura aucunement le fauteuil présidentiel.

Ledit slogan est une création du célèbre chroniqueur, appelant IBK à passer la main de lui-même. « Une bassesse » cette sortie selon le mis en cause, qui a appelé le patron de Koulouba à la retenue. Il est une institution prise en compte par le budget national a-t-il précisé . Sa personne ne tourne pas qu’autour de l’individu et il l’oublie, déplore le Rasta.

« IBK est otage de son entourage qui a osé dire qu’il n’aura point de refuge, s’il ne se présentait pas pour un second mandat », ajoute le fils de l’ancien ministre de la justice, aussi attiré par le fauteuil présidentiel.

Par contre, il voit un schéma à ne pas exclure lors de la présidentielle : voir IBK appeler pour féliciter le vainqueur et accepter sa défaite.

Attendons de voir cela dans la réalité !

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

 JMJCopyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE