SHARE
C’est lors d’une sortie durant le JT de 20h du mardi que le président IBK s’est (enfin) prononcé, annonçant officiellement sa candidature. La réélection du  »Mandé Bourama » est désormais … en marche !
Depuis sa résidence de Sébénikoro, le président Ibrahim Boubacar Keïta a fait sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. La télévision d’Etat s’est déplacée au domicile privé du président malien à cet effet. C’est là, debout face caméra, bonnet blanc vissé sur la tête, qu’il lance enfin: « Je me porte candidat à la présidentielle du 29 juillet 2018. »
Désormais les Maliens ont eu la primeur de l’annonce qui ne faisait plus objet de suspens. A titre de rappel, le président malien avait refusé de se prononcer sur sa candidature face à un confrère français en novembre dernier. Il avait dit : « Si je dois déclarer ma candidature, les Maliens auront la primeur », ce qui est effectif sur les ondes de l’ORTM. Après le comité central du RPM qui officialisait sa candidature au milieu du mois de mai, le concerné devait s’exprimer.
IBK l’a fait en indiquant avoir accompli sa mission malgré les péripéties liées au contexte sécuritaire. C’est d’ailleurs ce volet qui sera son cheval de bataille, si les Maliens l’accordant encore leur confiance. Le sortant du palais de Koulouba a rappelé avoir entamé sans relâche le combat contre « le péril terroriste », doté les forces armées des moyens nécessaires à la protection de la population et à la sécurisation du territoire malien. Concernant sa gouvernance, il tranche en ces termes: « Les efforts ont été pourtant déployés, mais ils n’ont pas produit tous les effets escomptés. »
Raison valable pour continuer ce qu’il a commencé depuis 2013, maintenant qu’il s’est exprimé à visage découvert, on attend de voir comment le candidat IBK s’y prendra pourra pour susciter l’engouement qui lui avait donné 77% des suffrages.

 

 

Idrissa KEITA pour JMI

 Correspondant particulier de JMI au Mali

 JMJCopyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE