SHARE

C’est dans un communiqué publié ce lundi dans plusieurs médias de la place que le bureau exécutif du SLECG, sous la plume de son secrétaire général Aboubacar Soumah , accuse le gouvernement d’ingérence dans les affaires syndicales à travers le ministre Damantang Albert Camara.

Dans le même communiqué, le SLECG reproche au porte-parole du gouvernement de financer le ‘’groupuscule dissident de l’ancien bureau dirigé par Souleymane Sy Savané et Cie, pour la tenue d’un autre congrès le 16 mai 2018, dans le but de saboter le couloir de négociations déjà ouvert avec le gouvernement et de faire des enseignants de Guinée des éternels pauvres’’.

«Le bureau exécutif du SLECG estime que cette démarche de Damantang Camara vise à mettre en cause le protocole d’accord signé le 13 mars 2018 entre le SLECG et le gouvernement », a signalé le contenu du communiqué.

Le bureau exécutif du SLECG prend  à témoin à l’opinion publique contre les agissements du gouvernement  et demande aux enseignants et chercheurs de se tenir prêts pour une nouvelle grève générale sur toute l’étendue du territoire national à compter de la semaine prochaine.

 

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE