SHARE

La Guinée a célébré ce jeudi 26 avril 2018, la journée internationale de lutte contre le paludisme, comme partout à travers le monde. A cette occasion, le gouvernement guinéen, et ses partenaires techniques et financiers ont porté le choix sur la région administrative de Faranah pour célébrer cette journée.

Le thème retenu cette année par l’organisation mondiale de la santé est : « Prêt à vaincre le paludisme ». C’était en présence de l’ambassadeur des États Unis en Guinée, des partenaires techniques et financiers, des autorités locales de la ville de Faranah et des populations du Sankara.

Malgré les efforts des partenaires techniques et financiers et du gouvernement guinéen ainsi que des acteurs de la Santé, le Paludisme reste un problème de santé publique majeur en Guinée.

Pour M.Silimani Camara délégué de l’OMS à cette célébration,  cette journée vise à attirer l’attention de la communauté mondiale sur le Paludisme et son impact dévastateur sur les familles, les communautés et le développement. D’où, selon lui, tout l’intérêt du thème « Prêt à vaincre le paludisme » qui démontre la nécessité d’accélérer les efforts pour un monde sans paludisme.

Pour y arriver, l’organisation mondiale de la santé encourage le Ministère de la santé et tous les partenaires intervenant dans la lutte contre le paludisme en Guinée, à allouer des ressources suffisantes et renforcer la collaboration transfrontalière en faveur de la lutte contre le paludisme. « Avec les ressources nécessaires, une coordination solide et des partenaires dévoués, cette stratégie permettra à l’accélération des actions pour parvenir à une Guinée exempte de paludisme » dit Silimani Camara.

Le Ministre de la santé dira pour sa part que la Guinée peut éliminer le paludisme tel que recommandé par l’OMS dans la stratégie technique Mondiale 2016- 2030. « En mutualisant nos efforts et avec le soutien de tous les acteurs de développement, nous pouvons réaliser cet objectif. De réels progrès sont notés dans ce domaine depuis 2012, grâce à la combinaison de plusieurs interventions soutenues par l’Etat et ses partenaires techniques et financiers. Ceci s’est traduit par une réduction significative de la prévalence du Paludisme en Guinée qui est passée de 44% en 2012 à 15% en 2016 » a déclaré Abdourahmane Diallo.

Le Ministre de la santé estime que les résultats atteints sont encourageants et donnent à la Guinée une place confortable dans le domaine de la lutte contre le paludisme. « Mais cependant, précise le Ministre Abdourahmane Diallo, cet acquis doit être consolidé par la poursuite de la collaboration multisectorielle et l’effort supplémentaire de tous les acteurs car de nombreux efforts restent encore à relever pour éradiquer le paludisme en Guinée. C’est pourquoi il faudra rester vigilant et toujours prêt à combattre cette maladie »  souligne le Ministre de la santé.

Abordant dans le même sens, l’Ambassadeur des États Unies en Guinée dira que l’élimination du paludisme passe forcément par le leadership politique au plus haut niveau. Dennis Hankins n’a pas manqué de louer les efforts  du Gouvernement. « Je salue les efforts et engagements du Ministre de la santé dans la politique de renforcement de la santé communautaire. Aujourd’hui le Ministère de la santé multiplie les efforts pour la distribution et l’utilisation des moustiquaires, et c’est une réelle satisfaction de voir qu’à travers les efforts du gouvernement et ses partenaires, notamment le programme américain de l’initiative présidentielle contre le paludisme, la Guinée a assisté à une diminution de 2/3 dans le pays » a-t-il laissé entendre.

Dans la lutte contre le paludisme, les résultats obtenus font état de la baisse considérable du taux de positivité passant de 89 % en 2013 à 63 % en 2018.

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE