SHARE

Le PDG du groupe Bolloré, ami d’Alpha Condé, a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de corruption autour de l’attribution de concessions portuaires à son groupe, au Togo et en Guinée, selon le journal Le Monde.

Joint au téléphone ce mercredi, 25 avril 2018, par justinmorel.info, le président de la de la Plateforme Nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD), Abdourahmane Sano a déclaré sur ce dossier Bolloré  que: « Souvenez-vous, en avril 2016, nous avions pris une position assez claire sur ce dossier lorsqu’il a été révélé à l’opinion ».

Le patron de la PCUD, Abdourahmane Sano semble satisfait qu’aujourd’hui, on soit arrivé à la décision de mise en garde à vue de certaines personnalités de ce groupe. « Nous ne pouvons qu’avoir un sentiment d’assurance, parce que cela veut dire que le dossier évolue et nous sommes assez contents de cette évolution », a-t-il dit.

«Nous voulons avoir la lumière sur ce qui s’est passé, et on aimerait compter sur la Justice française pour élucider les conditions dans lesquelles ce groupe a pu avoir la gestion du port de Conakry. Nous aimerions savoir quels sont les complices guinéens au cas où il sera établi qu’il y a eu effectivement corruption», a mentionné le président de la PCUD

 

Léon Kolié pour JMI

 

 

Comments

comments

SHARE