SHARE

Le PDG du groupe Bolloré, ami d’Alpha Condé, a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de corruption autour de l’attribution de concessions portuaires à son groupe, au Togo et en Guinée, selon le journal Le Monde.

Joint  au téléphone ce mardi, 24 avril 2018, par justinmorel.info, sur cette actualité défrayant la chronique dans la cité, l’ex-ministre de la Communication  Alhousseine Makanera, a dit que cette affaire du PDG du groupe Bolloré devrait inquiéter la présidence de la République.

Résultat de recherche d'images pour "Titi Camara mariage"«La mise en garde à vue de Vincent Bolloré peut inquiéter les autorités de Conakry. Et puisqu’il est ami du président de la République, Sékhoutouréyah peut avoir des inquiétudes, en tenant compte du fait qu’Alpha Condé, lui-même, est Français. Donc, il peut être inquiété par des ennuis judiciaires », a déclaré laisse entendre Alhousseine Makanera.

Alhousseine Makanera a également précisé que la manutention d’un conteneur à Abidjan coûte 250 dollars. En Guinée, le même travail coûte 350 dollars. « Il y a quelque chose qui ne va pas. Lorsque je vois Vincent Bolloré construire des Bluezones, ça m’inquiète. Quelqu’un quitte la France pour chercher de l’argent et fait des cadeaux, c’est qu’il y a des problèmes », a-t-il dit.

«Quand il s’agit de deniers publics, ce sont des délits ou des crimes imprescriptibles. Ça peut prendre  20 ans ou 30 ans. Quand la justice commence son travail, ça peut trainer, mais souvent elle n’abandonne pas. Et pourquoi Sékhoutouréyah doit s’inquiéter ? Parce qu’il va expliquer non seulement comment Bolloré a obtenu le port. On peut aussi s’intéresser aux conditions d’exploitation du port autonome de Conakry », a commenté le conseiller du chef de file de l’opposition.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE