SHARE

Invité cette semaine de l’émission Face à face de nos confrères de la cellule de communication du gouvernement, en qualité du commissaire général  de Conakry Capitale Mondiale du Livre, Sansy Kaba Diakité est revenu sur le bilan et les acquis de ce grand évènement mondial que la Guinée a eu le privilège d’abriter pendant une année et qui en prendra fin le 22 Avril 2018.  

Au cours de cette interview, le commissaire général  de Conakry Capitale Mondiale du Livre, Sansy Kaba Diakité a indiqué que dans un pays où le taux d’analphabétisme s’élève à 60%, l’évènement Conakry Capitale Mondiale du livre a contribué à faire baisser ce chiffre.   

Selon le directeur général d’Harmattan-Guinée, cette belle expérience acquise sur une année, ouvre de nouvelles perspectives à savoir faire de Conakry la capitale africaine du livre, comme Ouagadougou pour le FESPACO ou encore Abidjan ou Brazzaville pour le Festival Panafricain de Musique « FESPAM ».

Le Commissaire Général de Conakry Capitale Mondiale du Livre a dit que dans une dizaine d’années son objectif est de faire de la Guinée la plaque tournante de la promotion du livre sur le continent.  

Abordant la politique mise en place pour étendre l’accès aux livres à un large public durant douze (12) mois, Sansy Kaba Diakité a également dit que la stratégie adoptée a été d’associer toutes les entités qui œuvrent pour la promotion du livre en Guinée. Ce choix selon lui, a conduit à une grande mobilisation de tous les acteurs  pour donner un succès à ce rendez-vous du livre en Guinée.

Pour finir, Sansy Kaba Diakité, Commissaire Général de Conakry Capitale Mondiale du Livre a clairement affirmé que Conakry ne sera plus en marge pour abriter ce genre d’évènement.

LK /cellule de communication du gouvernement  

JMI Copyright © JustinMorel.Info   

Comments

comments

SHARE