SHARE

Les résultats partiels et définitifs issus du scrutin du 4 février dernier portant le RPG Arc-en-ciel vainqueur, ont été contestés par la plupart des partis politiques, réunis au sein de l’opposition  et ont exigé de la CENI de procéder à un recomptage  des voix, afin que «  les vrais résultats soient dits ». C’ est l’un des points inscrits  dans le dialogue du comité de suivi de l’accord du 12 octobre 2016.

Ce  vendredi, 12 avril 2018,  justinmorel.info a voulu en savoir plus sur cette brûlante actualité. Nous avons donc appelé le ministre conseiller à la présidence et leader de l’UPR, Bah Ousmane, qui nous a confié qu’il n’a jamais été vu et entendu dans un pays lorsque les résultats d’une élection  sont déjà annoncés  et qu’on procède un recomptage des voix

« Donc, je dirai que ce comité de suivi ne sera jamais la solution pour une sortie de crise parce qu’il y a des partis politiques qui ne sont pas républicains. Je m’oppose catégoriquement à ce recomptage des voix… », a déclaré Bah Ousmane.

L’opposition républicaine avait entrepris  une série de manifestations de rue sur toute l’étendue du territoire national, dans le but contester haut et fort les résultats partiels et définitifs issus des élections du 4 février dernier proclamés par la CENI .

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE