SHARE

La Banque sino-congolaise pour l’Afrique (BISCA-Bank), l’une des dernières nées des institutions bancaires au Congo va disposer d’un siège à la dimension de ses ambitions. Le bâtiment de 15 niveaux sera inauguré le 10 avril prochain par le président de la République, Denis Sassou-N’Guesso.

D’un capital de plus de 50 milliards de F.CFA, la banque qui ouvre officiellement ses portes le 10 avril 2018 est née de la volonté commune des présidents congolais, Denis Sassou-N’Guesso et chinois, Xi Jinping. Le protocole d’accord relatif à la création de cette banque a été ainsi signé en juin 2014 à Beijing, lors de la visite d’Etat du président congolais en Chine, en marge des festivités marquant le cinquantenaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Elle est, de fait, considérée comme le couronnement de la coopération stratégique entre le Congo et la Chine, avec 80% des effectifs constitués de Congolais. Cette proportion est appelée à progresser, selon une source proche de la banque.

La BSCA-Bank « n’est pas une banque de trop au Congo », déclarait le ministre Congolais de l’économie, Gilbert Ondongo, lors de la cérémonie de pose de la première pierre pour la construction de ce siège, le 16 février 2016. Car, les besoins de financement de l’économie pour l’émergence du Congo se chiffraient, en moyenne, à 5 000 milliards de FCFA, expliquait Gilbert Ondongo, pour qui « la configuration du système bancaire congolais ne couvrait que 1/5 du marché». Il y a donc de la place pour d’autres banques, avait-il renchéri. Le ministre de l’économie encourageait, à l’occasion, «cette nouvelle banque à déployer toute sa puissance financière susceptible de faire du Congo la première place financière de l’Afrique centrale ».

Ainsi, la BSCA-Bank s’offre, dès ses débuts, une vocation nationale. Elle s’étendra par la suite progressivement dans la zone CEMAC et en Afrique. Selon les experts, la BSCA Bank est la première banque du genre en Afrique francophone et la troisième dans toute l’Afrique. Banque commerciale, à capitaux mixtes, elle voudrait assurer sa compétitivité sur le marché très concurrentiel, en introduisant des produits bancaires innovants au Congo, notamment en matière du financement des investissements structurants, de soutien aux Etats, du commerce international, des opérations en monnaie chinoise.

Outre les produits traditionnels, tels que les comptes courants, les dépôts, les financements, les transferts de fonds internationaux, les garanties bancaires, elle introduit aussi de nombreux autres produits financiers. Parmi ces nouveaux produits, figure une gamme complète de cartes bancaires, notamment la carte Bsca, la carte Unionpay, la carte visa GAB (Guichet Automatique de billets) et les DAB (Distributeurs Automatiques de Billets). Les services en ligne tel que le mobile banking, font aussi partie des produits proposés par la banque. Les Guichets Automatiques de Billets permettent aux clients de la banque d’effectuer, non seulement, les retraits mais aussi les dépôts d’espèces dans leurs comptes, sans passer par les caisses. Ce qui élimine les longues files d’attentes devant les guichets. Aussi, envisage-t-elle de construire dans un proche avenir, de points de vente supplémentaires dans les zones commerciales de la ville de Brazzaville. A cet effet et pour une meilleure offre de services, elle entend construire 100 guichets automatiques bancaires dans la ville de Pointe-Noire.

La BSCA-Bank n’exclut pas d’apporter son soutien à la zone économique de Pointe-Noire, où seront implantés un port minéralier et une société pétrolière chinoise dénommée Wingway.

 

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE