SHARE

L’élection de Dr Alya Diaby à la tête de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH) en remplacement de Mamady Kaba, a été farouchement contestée par son challenger, Me Fréderic Foromo Loua qui selon lui, les procédures n’ont  pas été respectées à la lettre.

Joint  ce mercredi, 4 avril 2018, par justinmorel.info,  le président de l’ONG Même Droits Pour  Tous (MDT) aspirant briguer la présidence de l’INIDH, Me Fréderic Foromo Loua a déclaré que cette élection n’avait pas sa raison d’être, dans la mesure où selon lui, il y a eu préalablement une violation flagrante de la loi.  

« L’article 31 de la loi dispose que la qualité d’un membre de l’institution est incompatible avec toute autre fonction élective. S’il a été tiré au sort à la Cour constitutionnelle, soit, il retournait comme professeur et on aurait dû le remplacer si l’INIDH fonctionnait normalement. Mais depuis là, il n’a pas été remplacé et aujourd’hui c’est lui qui est élu président en violation de la loi. On fait élire quelqu’un qui n’est pas membre de l’INIDH, encore une fois, je suis désolé. Lors des réunions préliminaires, on a soulevé cette question préjudicielle pour dire qu’il a été élu comme membre à la cour constitutionnelle et que de ce fait, il perdait la qualité de membre de l’INIDH. Moi, je ne le reconnais pas comme président parce qu’il n’est pas membre de l’INIDH. Dans les jours à venir, nous allons saisir la Cour constitutionnelle pour statuer sur sa qualité de membre », a insisté Me Frédéric Foromo Loua.

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE