SHARE

Lors de sa rencontre avec le chef de file de l’opposition le lundi dernier au palais Sékoutouréyah, le chef de l’Etat a donné des instructions fermes à son administration, en vue d’apporter une assistance aux victimes et à leurs familles, nonobstant les indemnisations légales.

Invité de l’émission les ‘’Grandes Gueules’’ de la radio ‘’Espace FM’’ de ce mercredi, 4 avril 2018, le leader du Parti de l’Espoir pour le développement national (PEDN), Lansana Kouyaté a prié le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo de renoncer à son budget de 5 milliards de francs guinéens par an, pour indemniser les victimes des manifestations politiques.

« Les auteurs des violences n’ont pas été poursuivis jusqu’ici. L’indemnisation des victimes n’a pas été faite non plus. Je profite de l’occasion pour lancer un appel fraternel au président de l’UFDG. Au lieu de tourner en rond, puisque l’Etat n’arrive pas à indemniser les victimes, il n’a qu’à renoncer à son budget pendant une année… », plaide l’ancien Premier ministre.

Le président du PEDN, Lansana Kouyaté a également rappelé que le point relatif à l’indemnisation des victimes était inscrit dans les accords politiques depuis 2013.

«Ça n’a pas été fait. Pour les tueries, il faut bien que les gens se disent qu’il y a des coupables. S’il y a des manifestants qui ont tué, ils doivent être mis aux arrêts. Si ce sont les forces de l’ordre ou des milices cachés habillés en ceci ou cela qui tuent, on doit les appréhender et les juger. Il ne faut pas s’asseoir et regarder », a évoqué, Lansana Kouyaté au téléphone à nos confrères de la radio Espace FM.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE