SHARE

Il y a 34 ans que le premier président de la République de Guinée, Ahmed Sékou Touré nous quittait. Interviewé par nos confrères de la radio ‘’ Espace FM’’ , le chef de file de l’opposition , Cellou Dalein Diallo a dit ce qu’il retient de Sékou Touré, le père de l’indépendance de la Guinée: « Il reste dans l’esprit de bon nombre de Guinéens, un homme d’Etat controversé ».   

Cellou Dalein Diallo assure qu’il sait de quoi il parle. Sékou Touré restera un homme d’Etat controversé. Il a participé activement à la décolonisation de notre continent. « Mais c’est aussi incontestable que la répression, les restrictions de liberté en Guinée n’ont existé nulle part dans l’Afrique indépendante comme en Guinée… », dit à qui veut l’entendre l’ancien Premier ministre. 

« C’est  très difficile d’avoir l’unanimité sur lui, parce que certains privilégieront le combat qu’a mené Sékou Touré pour l’indépendance des pays africains et la réhabilitation de l’homme noir. Tandis que d’autres le verront sous l’angle des restrictions de la liberté, assassinats politiques et violations des droits humains », a déclaré le leader de l’UFDG.

L’ex-premier ministre a aussi noté qu’il pense que la violation des droits humains, le camp Boiro, les pendaisons publiques, les arrestations massives, les tortures à l’électricité restent des faits aussi inoubliables dans le pays.

Léon KOLIE pour JMI

JMJ Copyright © justinMorel.info

Comments

comments

SHARE