SHARE

Dans un communiqué lu ce mercredi, 21 mars 2018, sur la télévision nationale, le ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté a apporté des réaménagements au sein du calendrier des examens nationaux suite aux cours accusés par la grève des enseignants déclenchée depuis le 12 février dernier par le camp d’Aboubacar Soumah.

Nous vous livrons le contenu intégral du communiqué lu par le ministre Ibrahima Kalil Konaté :        

Mesdames et messieurs les partenaires techniques du système éducatif.

Qu’il me soit permis, en cette reprise des cours de commencer par rendre au nom de l’ensemble des cadres de mon département et de toute la communauté éducative, en vibrant hommage à S.E, le président de la république, chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé pour son implication personnelle dans la résolution de la crise scolaire qui affectait le système éducatif et qui nous a permis de sauver l’école guinéenne d’une année blanche.

Je voudrais tout autant remercier toutes les personnes de bonne volonté qui se sont investies à ses côtés dans sens.

Il m’apparait opportun de rappeler que dans cadre de la législation scolaire en vigueur en Guinée, le calendrier scolaire permet non seulement de renforcer le suivi de l’exécution correcte des programmes d’enseignement, de respecter au mieux de l’alternance entre les périodes de travail et de repos, d’assurer aux élèves, les mêmes conditions de réussite dans les apprentissages mais aussi et surtout d’apporter des réponses aux difficultés qui pourraient surgir dans la planification et la conduite des activités d’enseignement-apprentissage.

Le calendrier de l’année scolaire 2017-2018 s’étale sur neuf mois, soit 36 semaines allant du 15 septembre 2017 au 20 juin 2018. Les 36 semaines se repartissent en six périodes.

.Période de cours (30 semaines pour l’élémentaire et 28 semaines pour le secondaire),

.Période d’évaluation des apprentissages (quatre semaines pour les compositions à l’élémentaire et six semaines pour celles au secondaire),

.Période de congé (deux semaines pour chaque cycle d’enseignement : décembre et avril),

.Périodes d’activités para-périscolaires (culturelles et sportives : Avril),

.Période de repos (dimanche et jours fériés)

.Période de vacances (de juin à septembre).

Suite au récent mouvement de grève ayant entravé le déroulement normal du calendrier scolaire, le MENA a perdu cinq semaines de cours, représentant, en termes de jours ouvrables, 25 à l’élémentaire et 30 au secondaire.

Pour permettre aux enseignants d’exécuter les programmes d’enseignement dans le respect du nombre de jours impartis, par niveaux (152 jours à l’élémentaire et 166 jours au secondaire, réaménager le calendrier scolaire s’avère indispensable pour la conduite du reste des activités de l’année scolaire.

 Ce réaménagement tiendra compte non seulement de la compensation du nombre de jours perdus mais aussi d’une planification par rapport au reste de l’année scolaire, en vue d’éviter tout bâclage dans l’exécution de nos programmes d’enseignement.

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE