SHARE

Le gouvernement guinéen a signé hier un avenant confortant les salaires des fonctionnaires hors Education. Une anticipation positive de possibles crises, une leçon tirée des derniers événements.

Comme on dit  »Chat échaudé craint l’eau froide. » Quand on a déjà été victime d’un phénomène, on devient plus prudent, voire trop défiant face à un danger du même type. Un chat qui a reçu de l’eau chaude craindra l’eau qu’elle soit chaude ou froide. On retrouve différentes traces de ce proverbe dès le XIIIème siècle! »

Les ministres de la Fonction Publique, de Réforme et de la Modernisation de l’Administration, celui du Budget et de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, ont signé ce jour avec l’intersyndicale  CNTG-USTG et  les organisations patronales l’avenant du protocole d’accord du 09 octobre portant maintien de l’ancienne valeur monétaire du point d’indice à 1030 et 977 au lieu de 751 et 698. La signature de ce protocole qui s’inscrit dans le cadre d’une dynamique d’amélioration des conditions de vie des travailleurs du secteur public amorcé depuis 2011. C’est pourquoi soucieux de la préservation de la quiétude sociale et de l’équité de l’action syndicale dans notre pays, que les parties signataires du protocole du 09 octobre 2017 s’engagent en ce 19 mars 2018, à modifier le point I dudit protocole.

Le point I de ce protocole modifié prend en compte plusieurs aspects à savoir pour le personnel de la santé, le Gouvernement s’engage à payer 30% de la valeur monétaire du point d’indice (1030) à compter de la fin du mois de mars 2018. C’est-à-dire les 115 médecins décédés dans le cadre de la riposte contre l’épidémie Ebola bénéficieront d’une pension de réversion dès le 1er janvier 2018 et les 26 agents paramédicaux seront recrutés dans les effectifs de la fonction publique suivant leur profil à compter du 30 Avril 2018.

Par ailleurs, en plus des 10% déjà payés en fin février 2018, destiné aux personnels hors de l’éducation les parties maintiennent le payement des 30 % restants. Ce payement des 10% de la valeur monétaire du point d’indice se fera à la fin des mois d’avril, juillet et septembre 2018.  S’agissant des autres personnels de la fonction publique hors éducation ayant fait valoir leurs droits à la retraite en 2017 et qui ont perçu leur indemnités de départ bénéficierons d’une augmentation de 40 % de la valeur monétaire du point d’indice payable à compter en Avril 2018.

Cet accord capital prend également en compte certains points soulevés relatifs aux transporteurs, à la biométrie et au secteur privé. Au regard de cette demande, le  Gouvernement s’engage à mettre fin aux tracasseries routières et à lever les barrages non conventionnels dès la signature du présent avenant. En plus, les parties signataires invitent le Gouvernement à accélérer la finalisation de la biométrie des retraités d’ici le 31 mai 2018 en vue de la revalorisation de leurs pensions. Ils demandent également aux employeurs de procéder à l’ouverture de négociation collective selon la capacité financière de chaque entreprise.

Il faut précise que les échanges autour des termes de cet avenant du protocole d’accord du 09 octobre portant maintien de l’ancienne valeur monétaire du point d’indice à 1030 et 977 au lieu de 751 et 698, se sont déroulés dans une atmosphère de convivialité et va permettre de restauré la confiance mutuelle entre les parties concernés pour le bien des travailleurs.

La Cellule de Communication du Gouvernement.

 

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE