SHARE

Reçu par le chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé au palais Sékoutouréyah, le lundi dernier, dans le but d’échanger sur certaines préoccupations scio-économiques et politiques du pays, le président de la Plateforme Nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD), Abdourahmane Sanoh, a livré quelques détails de son échange avec le président Alpha Condé ce jeudi, 15 mars 2018, au micro de nos confrères de la radio privée ‘’Espace FM’’.   

«On a échangé sur la situation du pays, je lui ai dit que le pays va très mal et je lui ai dit ce que j’ai dit à qui veut l’entendre. Que oui, j’ai soutenu le SLECG dans son combat… Nous avons parlé aussi d’autres questions, notamment le problème de la constitution parce qu’il a ouvert une brèche là-dessus. Je lui ai conseillé de ne pas toucher à la constitution. J’ai aussi attiré son attention sur certaines pratiques qui ne sont pas bien de sa part et qui déstabilisent le gouvernement. C’est l’interférence, vouloir gérer les détails.», a affirmé Abdourahmane Sanoh de la PCUD.  

L’ex ministre de l’Agriculture dit avoir confié au chef de l’2tatque dans le contexte actuel, il faut un gouvernement qui va permettre au pays de sortir de cette crise. Évoquant spécifiquement la question de la constitution guinéenne, Abdourahamane Sanoh a déclaré qu’Alpha Condé lui a clairement signifié que des personnes lui prêtent des intentions pour une modification éventuelle de cette constitution.

 « Je lui ai dit de déconseiller qu’on touche à la constitution. Qu’elle soit la plus mauvaise au monde, on n’acceptera pas qu’on la touche », a énergiquement laissé entendre le président de la PCUD.

Léon KOLIE pour JMI

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE