SHARE
 
La Merck Foundation, en partenariat avec la Première Dame du Niger renforce les capacités des soins de santé dans le pays en se focalisant tout particulièrement sur le cancer, le diabète et l’infertilité. La Merck Foundation nomme la Première Dame du Niger ambassadrice de « Merck More Than a Mother ». Merck Foundation discute de son engagement à renforcer la capacité des systèmes de soins de santé avec le président du Niger.

Merck (www.Merck.com) lance sa Merck Foundation (www.Merck-Foundation.com) au Niger en partenariat avec la Première Dame du Niger et son Ministère de la Santé (www.NigerStateMoH.org).  Lors du lancement , la Merck Foundation, organisation à but non-lucratif et filiale de la Merck KGaA Allemagne, célèbre la « Journée Internationale de la Femme » au Niger pour autonomiser les femmes stériles par la campagne « Merck More Than a Mother ».

Lors de cet événement, le Professeur Frank Stangenberg-Haverkamp, Présidenrt du Conseil d’administration de E.Merck KG et Président du Conseil d’administration de Merck Foundation a déclaré, « Nous sommes très fiers de lancer notre Merck Foundation en partenariat avec la Première Dame du Niger et le Ministère de la Santé pour renforcer les capacités des soins de santé, améliorer l’accès aux soins du cancer et du diabète et pour autonomiser les femmes stériles du pays ».

Dr. Rasha Kelej, PDG de Merck Foundation, a expliqué « Nous sommes très fiers de nommer S.E. Mme Aissata Issoufou Mahamadou, Première Dame de la République du Niger, ambassadrice de la campagne Merck More Than a Mother pour collaborer étroitement avec la Merck Foundation à définir l’intervention pour briser la stigmatisation des femmes sans enfants dans le pays. Notre partenariat nous permettra de transformer la vie des femmes défavorisées, qui ont souffert toute leur vie de la stigmatisation de l’infertilité ».

Son Excellence Mme Aissata Issoufou Mahamadou, Première Dame de la République du Niger, a souligné « J’apprécie vraiment notre partenariat avec la Merck Foundation. Je crois fermement que le renforcement des capacités professionnelles est une bonne stratégie pour aider notre gouvernement à améliorer l’accès aux soins de santé dans notre pays. Je collaborerai également étroitement avec la Merck Foundation pour briser la stigmatisation de l’infertilité à tous les niveaux en sensibilisant les femmes sans enfants, en formant des experts locaux et en aidant ces femmes à démarrer leur petite entreprise ».

Elle a ajouté « Nous n’avons actuellement pas de spécialiste en fertilité qualifié au Niger ayant reçu une formation à long terme pour prendre en charge l’infertilité de manière adéquate et en fait nous n’avons même pas de clinique de fertilité dans le pays. La Merck Foundation entre dans l’histoire du Niger par sa campagne « Merck More Than a Mother ». Elle formera les premiers spécialistes en fertilité au Niger.

« D’après les informations que nous avons reçues du Ministère de la Santé, pour une population de 22 millions d’habitants, le Niger ne compte que 6 oncologues et un hématologue et 12 radiothérapeutes, ce qui ne suffit évidemment pas pour donner un accès adéquat à des soins de qualité et équitables dans tout le pays dans la lutte contre le cancer et nous espérons que nous pourrons augmenter considérablement le nombre d’oncologues au cours des trois prochaines années », a ajouté Rasha Kelej.

La Merck Foundation s’est engagée à offrir un programme de bourses d’études en oncologie d’un an à deux ans et une formation clinique de prise en charge de la fertilité à quatre candidats nigériens en 2018, et elle a décidé d’offrir une formation à un plus grand nombre de candidats à l’avenir.

En outre, la Merck Foundation s’est engagée à contribuer à l’avancement des soins du diabète au Niger en organisant des cours en ligne pour l’obtention d’un diplôme de la Fondation du diabète en langue française, diplôme accrédité par le « Royal College for General Practitioners du Royaume-Uni » à l’attention des médecins avec diplôme de troisième cycle, du Niger et d’autres pays africains francophones, afin qu’ils apprennent à diagnostiquer et à traiter le diabète.

À propos de la Merck Foundation au Niger :

La Merck Foundation va fournir une formation en oncologie et en fertilité clinique aux professionnels nigériens en matière de santé dans les domaines suivants :

Oncologie

  1. Dr. Mamadou Oumarou Ramatou – Oncologie médicale pour les adultes
  2. Dr. Mahamadou Aichatou – Oncologie pédiatrique
  3. Dr. Alhousseini Alhassane Laila – Radio-oncologie
  4. Dr. Moussa Soffo Issa – Radiologie

Formation pour la prise en charge de la fertilité clinique

  1. Dr. Abdoulaye Maiga
  2. Dr. Barkire Fatoumatou
  3. Dr. Lawali Chekarao Mahamadou.

Jusqu’à présent, des candidats d’Ouganda, de Zambie, d’Éthiopie, de Namibie, de Tanzanie, du Ghana, de Sierra Leone, d’Afrique du Sud, de Botswana, du Libéria, de Rwanda, du Kenya, du Tchad, du Niger, de Guinée, de Gambie, de Sri Lanka, du Cambodge, du Bangladesh, de Myanmar et du Népal ont bénéficié des programmes de formation en fertilité ou en oncologie de la Merck Foundation. La Merck Foundation a pour objectif de s’étendre prochainement à d’autres pays africains et asiatiques.

Distribué par APO Group pour Merck Foundation. 

Comments

comments

SHARE