SHARE

Si d’habitude il est connu que la pluie qui précède celle de la saison des mangues, tombe souvent entre janvier et février, la pluie qui a arrosé Conakry dans la nuit du mardi 27 février au mercredi 28 février 2018 a surpris plus d’un. Par sa tardive survenue.

Tardive et généralisée puisqu’elle est tombée au-delà de Conakry notamment à Kindia et ailleurs, certains y voient les conséquences du dérèglement climatique. Les Conakry ont été bercés par une douce et fine pluie qui a arrosé le sol, nettoyé la poussière des plantes et des toitures des maisons.

Les fleurs du bougainvillée ont aussi reçu les précieuses gouttes et ont souri avec éclat. Quant aux fleurs du généreux carambolier, elles ont aussi reçu une impulsion magique pour enfanter des fruits savoureux. La nature est heureuse, l’air est purifié. Conakry sort un peu de sa torpeur politique pour renouer avec le bien-être …naturel.

Mamadou Aliou DIALLO / Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.info

Comments

comments

SHARE